Retour a la vente

04 décembre 2019 à 13h30 Tableaux Anciens, Céramiques, Mobilier et Objets d’Art Drouot-Richelieu - Salle 5

Exposition publique

Mardi 3 décembre de 11h à 18h
Mercredi 4 décembre de 11h à 12h


 

Contact

Marie-Hélène Corre
Clerc
+ 33 1 40 06 06 08
mh.corre@auctionartparis.com

Experts

Dessins Anciens
Cabinet de Bayser
Cabinet de Bayser
01 47 03 49 87
expert@debayser.com

Céramiques
Manuela Finaz de Villaine
+33 (0) 6 07 46 81 31
expertmanuelafinaz@gmail.com

Cyrille Froissart
+33 (0)1 42 25 29 80
c.froissart@noos.fr

Gérard Auguier, SRLS
+33 (0)6 07 67 76 91
gerard@auguier.it

Roland de l'Espée
Le Fuel - de L'Espée
00420 601 379 015
expert@lespee.com

Partager les résultats

Lot n° 216

Michel ANGUIER ( Eu 1612 - Paris 1686 )

Vendu 14 605 €
Michel ANGUIER ( Eu 1612 - Paris 1686 )
Attribué à
Médaillon ovale en marbre blanc représentant le portrait présumé de Louis XIV
jeune.
H : 39 L : 30,7 cm
Vers 1654
Dans un cadre en bronze doré décoré de fleurons. Il porte l'inscription au revers : « Estimé 500 FF / Louis XIV enfant. » Sur une étiquette collée : « Médaillon Louis XIV je (eune) Appartenant à Monsieur Testenoire Notaire honoraire à … »

Après avoir travaillé avec son frère François, Micheil Anguier arrive à Paris à l’âge de quinze ans et rejoint l’atelier du sculpteur Simon Guillain. En 1641 il part pour Rome où il reste dix ans. Il travaille avec son frère au Mausolée d’Henri duc de Montmorency et devient professeur à l’Académie royale de sculpture. On lui doit la célèbre statue d’Amphitrite, ainsi celles de Pluton, Cérès et Neptune, réalisées pour les jardins de Versailles.

L’iconographie de Louis XIV est considérable, elle bénéficie de l'étude menée conjointement par d'Harcourt et Maumené, en 1931 (1), ainsi que de l'exposition : « Louis XIV l'Homme et le Roi » (2).

Selon ces auteurs, le premier portrait sculpté du roi semble être celui exécuté par Simon Guillain pourle monument du Pont-au-Change (aujourd'hui conservé au musée du Louvre).

Il est surprenant, comme le souligne cette étude, qu'après 1648, date du portrait peint par Henri Testelin, on ne puisse trouver, pendant une période d'une dizaine d'années, aucun portrait du jeune roi. Seules quelques représentations allégoriques nous livrent son visage de 1648 à 1660.

Il convient de rapprocher notre médaillon de la miniature sur cuivre réalisée par Antoine Benoist conservée à la Bibliothèque nationale de France (3)

(1) Louis d'Harcourt et Charles Maumené : « Iconographie des rois de France », seconde partie, Louis XIV, Louis XV, Louis XVI. Archives de l'art Français, nouvelle période, t XVI, 1931.

(2) Exposition « Louis XIV : l'homme et le roi », Musée National des Châteaux de Versailles et de Trianon du 19 octobre 2009 au 7 février 2010.

(3) cf note 2, reproduit p. 222 , n° 94.

Partager le lot