ITARD (Jean-Marc Gaspard) DE L'EDUCATION... - Lot 172 - Auction Art Rémy Le Fur & Associés

Lot 172
Aller au lot
Estimation :
8000 - 9000 EUR
ITARD (Jean-Marc Gaspard) DE L'EDUCATION... - Lot 172 - Auction Art Rémy Le Fur & Associés
ITARD (Jean-Marc Gaspard) DE L'EDUCATION D'UN HOMME SAUVAGE, OU DES PREMIERS DÉVELOPPEMENS PHYSIQUES ET MORAUX DU JEUNE SAUVAGE DE L'AVEYRON. Paris, Goujon fils 1801 In-8° relié, demi-basane havane de l'époque, dos lisse, titre gravé en long. L'exemplaire en reliure d'origine est conservé dans un emboîtage moderne, plein buffle. Très précieux exemplaire ayant appartenu à Jean-Martin Charcot avec son ex-libris imprimé portant le numéro d'inventaire de sa bibliothèque à la plume. ENVOI AUTOGRAPHE d'Itard sur la page de garde à Madame Récamier. Nous avons préféré garder cet exemplaire dans ses conditions d'origine, les coins sont cornés, les coupes frottées. On constate également une petite morsure de papier sur les gardes du deuxième plat. Les coiffes et le dos sont superbes et les rousseurs souvent fréquentes sur cet ouvrage, quasi inexistantes. Publié à 400 exemplaires à l'époque, il porte toujours au verso de la page de titre les signatures de l'auteur et de Goujon, l'éditeur. Il est, avec les ouvrages de Pinel, Esquirol et Morel, le livre le plus recherché de la psychiatrie française, il est aussi le plus rare. On ne connaît pas d'exemplaires portant un envoi d'Itard dans les plus grandes collections publiques et privées du monde. Madame Récamier (1777-1849) tenait le plus célèbre salon littéraire du Consulat et du Directoire. Charcot ne l'a pas certainement pas connue, il n'avait que 24 ans à la mort de la «merveilleuse» et était encore un jeune interne sans le sou. Il avait acquis cet ouvrage à la vente de la succession de la baronne de Bourgoing en 1872, amie fidèle de Madame de Récamier chez qui elle s'était retirée à l'Abbayeaux- Bois en 1819 où Chateaubriand allait la visiter. En 1873, élu à l'Académie de Médecine, Charcot offrira à l'institution les exemplaires de Chateaubriand dédicacés à sa fidèle amie. Madame Récamier tenait le salon le plus important du premier quart du XIXe siècle, on y croisait Madame de Staël, Chateaubriand, Benjamin Constant, Ballanche, toute l'opposition na
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue