SOLLIER (Paul)

Lot 285
Go to lot
Estimation :
1800 - 2000 EUR
SOLLIER (Paul)
LE MÉCANISME DES ÉMOTIONS, MANUSCRIT AUTOGRAPHE. In-4° relié aux coins, soie bleue, pièce de titre havane, 363 pages interfoliotées. Très peu de corrections et de repentirs. Il s'agit certainement du manuscrit final remis à l'éditeur. Le premier feuillet comporte un ENVOI AUTOGRAPHE de Paul Sollier «en souvenir de Gerardmer...» daté de 1904. Paul Sollier doit à son plus célèbre patient, Marcel Proust, de ne pas être tombé dans l'oubli. Il était pourtant un neurologue d'envergure, l'un des plus brillant élèves de Charcot. Il ouvre avec son épouse, Alice Sollier, un établissement hydrothérapique à Boulogne-Billancourt où il recevra quelques années plus tard l'écrivain. Chose remarquable, le traitement de Sollier utilisait largement la mémoire comme outil thérapeutique. Non pas en demandant au patient de se souvenir de faits particuliers, mais en provoquant des reviviscences, qui bien plus qu'un souvenir, permettent une réactivation de tout l'être émotionnel. «Un souvenir est une image [...] reproduisant une impression passée. La reviviscence est quelque chose de plus [...]: la reproduction si précise et intense de tout l'état de personnalité du sujet au moment de l'impression première, que ce sujet croit de nouveau traverser les mêmes évènements qu'autrefois». Quel plus bel hommage à rendre à Sollier que ces quelques phrases qui jettent déjà toutes les bases de l'analyse proustienne sur la mémoire ? Est-ce par crainte inconsciente devant ce «double» en pensée que Proust a laissé un témoignage très négatif sur sa cure ? Nous ne le saurons pas. Mais c'est Sollier qui a contribué à permettre à Proust de s'engager dans cette «recherche du temps perdu», échappant ainsi au destin de Swann pour embrasser celui du narrateur. On joint le texte édité: SOLLIER (Paul). LE MÉCANISME DES ÉMOTIONS. Paris, Félix Alcan 1905 In-8° broché, (6)-302 pages.
My orders
Sale information
Sales conditions
Return to catalogue