FÉRÉ (Charles)

Lot 131
Go to lot
Estimation :
600 - 700 EUR
FÉRÉ (Charles)
CONTRIBUTION À L'ÉTUDE DES TROUBLES FONCTIONNELS DE LA VISION PAR LÉSIONS CÉRÉBRALES. 1882 Très rare thèse de doctorat de médecine du grand psychiatre français. Le seul aliéniste français de «l'Ecole de la Salpêtrière» à cette époque de mésentente complète entre neurologues et psychiatres; entre Sainte-Anne, alors dirigé par Benjamin Ball, et les disciples de Charcot. Charles Féré est, avec juste avant lui, Jules Baillarger, l'un des premiers à avoir mêlé étroitement les deux disciplines. Léon Daudet en fera le Ligotin des Morticoles: «joli exemple de primaire, tatoué de connaissances anatomopathologiques, dévot du néant, servant du matérialisme [...] Anonnant le syllabaire de la Salpêtrière, sans y changer un mot...». Le grand Féré, comme on l'appelle en salle de garde, partage ses activités entre la neuropathologie et la médecine mentale. A côté d'études sur l'aphasie, le temps de réaction ou la physiologie des mouvements volontaires, nous retiendrons parmi ses travaux les plus notables, Les épilepsies et les épileptiques (1892) et Contribution à l'histoire du choc moral chez les enfants (1894) où il aborde le rôle inducteur de certaines expériences sexuelles précoces sur le déterminisme des déviations sexuelles, sujet qu'il reprendra en 1893 dans l'Instinct sexuel, évolution et dissolution.
My orders
Sale information
Sales conditions
Return to catalogue