DURAND (Charles Marcelin)

Lot 121
Go to lot
Estimation :
200 - 250 EUR
DURAND (Charles Marcelin)
L'ÉCHO DE LA PENSÉE (TRAVAIL DE LA CLINIQUE DES MALADIES MENTALES ET DE L'ENCÉPHALE. Gaston Doin 1939 Grand in-8° broché, couverture imprimée originale, 138 pages. Exemplaire de thèse de la Faculté de Médecine de Paris. Thèse soutenue devant Henri Claude. Toutes les observations recueillies ici, le furent à la Clinique des Maladies Mentales et de l'Encéphale de Sainte-Anne dont Levy-Valensi prendra la direction pendant la guerre avant d'être déporté. Jean Delay devra à cette circonstance de prendre très vite sa suite. Durand fut l'élève de Levy-Valensi, de Benjamin Logre et de Georges Heuyer, et un très grand camarade d'Henri Ey qu'il fréquentera sa vie durant. C'est Ey qui lui souffla l'idée de cette thèse remarquable sur un phénomène isolé naguère par Pierre Janet - consistant pour aller vite à entendre ce que l'on pense - et lui conseilla pour traiter le problème d'utiliser un cadre jacksonien (le célèbre essai de Ey et Rouart «Essai d'application des principes de Jackson à une conception dynamique de la neuro-psychiatrie» venait de paraître un an auparavant). L'auteur commence par examiner les conceptions de Kraepelin, puis, de là, de toute l'école allemande jusqu'en 1930, de Gatian de Clérambault et enfin de Séglas qui faisait entrer, dans son livre Les troubles du langage chez les aliénés (1892), l'écho de la pensée dans le groupe des hallucinations verbales auditives. Il s'agit de la thèse la plus remarquable d'avant-guerre sur ce phénomène, lue encore pour la qualité de ses très nombreuses observations cliniques. Cachet gras de la bibliothèque d'Henri Ey à qui Henri F. Ellenberger offrit ce livre.
My orders
Sale information
Sales conditions
Return to catalogue