COTARD (Jules)

Lot 96
Go to lot
Estimation :
1200 - 1500 EUR
Result without fees
Result : 1 100EUR
COTARD (Jules)
ETUDES SUR L'ATROPHIE PARTIELLE DU CERVEAU. Paris, Lefrançois 1868 Grand in-8° broché, 102 pages. Très rare thèse de doctorat de médecine de Jules Cotard - deux exemplaires sont référencés en France, à la B.I.U.M. et à la bibliothèque Charcot de la Salpêtrière - enrichi d'un bel ENVOI AUTOGRAPHE de Jules Cotard à Ranvier. Jules Cotard, élève de Jean-Martin Charcot et Alfred Vulpian à la Salpêtrière, très grande figure de la médecine mentale française, est l'un des seuls à s'être illustré dans les deux versants souvent antagonistes de la neurologie (où il s'intéresse aux conditions anatomo-cliniques en pathologie cérébro-vasculaires; il est aussi le premier à soutenir qu'en cas d'hémiatrophie cérébrale consécutive à une atteinte périnatale, les fonctions de l'hémisphère atteint sont prises en charge par l'hémisphère indemne) et de la psychiatrie (où il décrit les troubles mentaux en relation avec l'hyperglycémie mais surtout les délires de négation d'organes dans certaines formes d'hypochondrie auxquels il a attaché son nom). Très ami à la faculté de Médecine de Paris avec Adrien Proust, le père de l'écrivain, on a l'habitude de le voir derrière le docteur Cottard de la Recherche. Doté d'un caractère ambivalent, aspirant à la bonté universelle du système Comtien tout en étant connu pour ses terribles colères, il mènera une carrière d'aliéniste discrète, à Vanves, parallèlement à une brillante activité de chercheur. Nombre de ses camarades de promotion s'illustreront brillamment dans le domaine de la médecine notamment Jean-Louis Prévost, d'origine suisse, avec qui il cosignera de nombreux articles, Georges Hayem et Paul Regnard qui rejoindra l'école de la Salpêtrière lors de la querelle de l'hystérie.
My orders
Sale information
Sales conditions
Return to catalogue