CODET (Henri)

Lot 92
Go to lot
Estimation :
400 - 450 EUR
CODET (Henri)
ESSAI SUR LE COLLECTIONNISME. Paris, Henri Jouve 1921 In-8° broché, couverture imprimée, 103 pages. Très rare thèse de doctorat de médecine du premier membre titulaire de la Société Psychanalytique de Paris. Cette thèse de psychiatrie a été - comme pour la plupart des psychanalystes français de la première génération qui, hostile à l'analyse profane, passaient d'abord une thèse de médecine - menée sous la direction de Henri Claude qui, à Sainte-Anne à Paris, fut le premier en France à confier des consultations thérapeutiques à des psychanalystes, quelquefois même non médecins. Il est également l'un des membres fondateurs du groupe de l'évolution psychiatrique, qui bien avant la S.P.P., contribua à faire pénétrer la psychanalyse en France, au côté de Henri Ey, de Julien Rouart et de Minkowski. Il était très proche d'Edouard Pichon et d'Adrien Borel avec qui il fit son analyse. A la suite de quoi il rentra à la Société Psychanalytique de Paris en 1926. Il en démissionnera en 1939 prenant parti, comme tous les «anciens» de Sainte-Anne et ceux du groupe de l'évolution psychiatrique, pour Jacques Lacan dans la querelle contre Marie Bonaparte. Cette thèse sur le collectionnisme, outre son intérêt historique dans l'histoire de la psychiatrie et de la psychanalyse, est restée un classique du genre. Très précieux exemplaire portant le cachet de la bibliothèque d'Henri Ey. Bel ENVOI AUTOGRAPHE d'Henri Codet.
My orders
Sale information
Sales conditions
Return to catalogue