BROUARDEL (Paul)

Lot 60
Go to lot
Estimation :
1000 - 1500 EUR
BROUARDEL (Paul)
DE LA TUBERCULISATION DES ORGANES GÉNITAUX DE LA FEMME. Faculté de Médecine de Paris 1865 Petit in-4° broché, [2] 190 [3] pages, une planche hors-texte gravée. La thèse de Brouardel, futur doyen inamovible de la Faculté de Médecine de Paris, est très rare. Il en existe seulement deux dans les bibliothèques françaises, à la B.I.U.M. et à la Bibliothèque Nationale. Paul Brouardel est le «patron» de la médecine française de la fin du XIXe siècle. La période où elle rayonne dans le monde entier, particulièrement grâce à Charcot et à ses élèves de l'Ecole de la Salpêtrière. Il a inventé la médecine légale moderne dont Orfila et Ambroise Tardieu avaient jeté les bases. Mais contrairement à ses illustres devanciers - et plus qu'un Alexandre Lacassagne, il a embrassé tous les champs de la discipline dans d'innombrables publications, les causes de décès subits, la pendaison, les plaies par les armes à feu, à destination, les empoisonnements; la législation sur l'avortement, l'homosexualité, les problèmes de la prostitution et de la prophylaxie de la syphilis; la médecine du travail, la réglementation des successions, l'assainissement des villes ... Paul Camille Hyppolite Brouardel est né le 13 février 1837 à Saint-Quentin sur la place de l'Hôtel de ville. Son père, Pierre Alexandre, était professeur de Philosophie au collège des Bons Enfants, il avait 35 ans, et sa mère Elisa Julie Gabrielle, 26 ans. Il suit ses études secondaires à Saint-Quentin et Orléans et enfin au lycée Saint-Louis à Paris, où son père avait été muté. En 1858, il est externe à l'hôpital Cochin, il rencontre Jules-Etienne Marey, le grand physiologiste, et restera sa vie durant son meilleur ami. En 1859, il est premier au concours de l'internat. En 1869, médecin du bureau central des hôpitaux, il se présente au concours de l'agrégation. En 1871, il sera le seul et unique médecin-chirurgien à l'Hôtel-Dieu. En 1873, il est nommé à la direction du service médical de l'hôpital Saint-Antoine puis à la Pitié. E
My orders
Sale information
Sales conditions
Return to catalogue