Retour a la vente

01 avril 2014 à 14h00 Autographes Drouot-Richelieu - Salle 12

Exposition publique

Lundi 31 mars de 11h à 18h

Mardi 1er avril de 11h à 12h

Contact

Expert

Yannick Lefebvre
+33 (0) 6 13 24 43 40
lefebvreyannick@wanadoo.fr

Partager les résultats

Lot n° 263

LEGION D’HONNEUR – Max JACOB [1876-1944] – Poète et romancier

Vendu 496 €
Dossier concernant sa Légion d’Honneur – Ens. de 4 documents : LS du Ministre de l’Instruction Publique et des Beaux Arts Anatole de MONZIE [1876-1947], Paris, 12 juillet 1933, annonçant à Charles POMARET [1897-1984 / Homme politique – Sera un bref Ministre de l’Intérieur puis aussi bref Ministre du Travail dans le Gouvernement Philippe Pétain de 1940] que sur sa proposition, le Président de la République a nommé Max JACOB Chevalier de la Légion d’Honneur / LS au nom de Charles Pomaret, Paris, 13 juillet 1933, envoyant la lettre précédente à Max Jacob / LAS de Max JACOB, 2 p in-4, Paris (55 rue Nollet), 14 juillet 1933, à Charles Pomaret, qu’il remercie de façon appuyée : « […] L’indulgence est souvent le prix de la magnanimité et l’on sait que cette vertu est vôtre. C’est à l’une et à l’autre que je dois la distinction qui m’est accordée aujourd’hui, non à mes productions nombreuses certes mais encore indignes de vous. Votre coup d’œil d’homme d’Etat habitué à approfondir les individus a seulement reconnu les efforts continus d’un artiste déjà âgé vers les régions du Beau et du Bien où vous régnez si naturellement. Ces efforts vous les avez signalés à ceux qui vous approchent en grandeur et en dignité. Vous avez voulu qu’eux aussi l’encouragent dans sa lutte pour le patrimoine d’art du pays dont vous dirigez les destinées avec tant de génie, de tact, d’intelligence et d’esprit de sacrifice » / LAS de Charles POMARET, 2 p in-4, 17 juillet 1955 – Il envoie à sa chère Florence « cette lettre adorable de Max Jacob » : « Je la crois vraiment unique en son genre, car Max n’a pas dû écrire souvent à des Ministres » - « Je souligne au passage mon « génie », mon « tact » mon « intelligence » et mon « esprit de sacrifice ». Vraiment Max était un connaisseur ! Et que dis-tu du « coup d’œil d’homme d’Etat » ?? »

Partager le lot