Retour a la vente

17 juin 2008 à 14h15 Mobilier du XVIIIe siècle. Espace Pierre Cardin

Mobilier du XVIIIe siècle.

Exposition publique

82, rue du Faubourg St Honoré 75008 Paris Du lundi 9 juin au samedi 14 juin 2008 de 11h à 19h

Contact

Marie-Hélène Corre
Clerc
+ 33 1 40 06 06 08
mh.corre@auctionartparis.com

Partager les résultats

Lot n° 212

Charles X (1757-1836)

Vendu 3 718 €
Roi de France. L.A.S. “le Cte d’Artois”, Versailles lundi soir [22 juin 1789], au duc de Luxembourg ; 2 page et demie in-8, enveloppe avec cachet cire noire aux armes. Importante lettre historique au Président de l’ordre de la Noblesse aux États généraux, à la veille de la séance royale et pléniaire, à propos de l’importante question de savoir si les ordres délibéreraient ensemble ou séparés. [Le lendemain, Louis XVI ordonnera la délibération par ordres, provoquant une révolte ouverte du Tiers-État.] “Je vous en prie mon cher President lisés avec attention le peu de mots que je vais vous ecrire. Dans la sceance de demain le Roy soutiendra clairement et fortement la Constitution et l’opinion par tête ; mais cependant sur quelques points qui ne regardent qu’une partie des impots, et des choses qui interessent le bien general, sans interesser aucun ordre plus qu’un autre, le Roy invitera l’assemblée a se reunir, songés que ce n’est qu’une invitation, songés que nous avons bien du tems devant nous, et au nom de tout ce qui peut vous toucher, engagés la Noblesse a être bien sage. Vous ne vous rassemblerés qu’après demain, ainsy je vous verrai surement avant, mais j’ai voulu vous prevenir, pour que vous puissiés empecher qu’on ne se laisse echauffer. J’ose vous repondre qu’en general vous n’aurés pas à vous plaindre”... Il le charge d’un message pour le marquis de Lambertye [maréchal de camp et, comme Luxembourg, député de la noblesse du Poitou] : “j’ai appris avec plaisir que sa blessure n’etait pas inquietante”...

Partager le lot